La situation douloureuse de l’hypo fécondité doit être examinée en fonction du cycle de la femme mais aussi en fonction de la santé du mari. En effet, la fécondité dépend du couple et pas seulement de l’un ou de l’autre.

Si l’hypo fécondité n’est pas expliquée par des examens médicaux qui auraient décelé des anomalies hormonales ou physiologiques, la méthode Billings est une aide précieuse à la conception. Elle permet d’identifier la période fertile avec précision puisqu’elle indique à la femme le jour sommet, c’est-à-dire le jour le plus proche du moment réel de l’ovulation. Ceci est possible même dans les cas de cycles irréguliers et compliqués.

Avec les conseils du foyer moniteur, les règles de la méthode sont alors appliquées pour favoriser une grossesse en  privilégiant les unions lorsque la femme a identifié qu’elle était proche du jour sommet.  La glaire est un indicateur précis de la fertilité puisqu’elle est le reflet exact de ce qui se passe au niveau hormonal et au niveau ovarien.

L’indication donnée par la glaire est plus précise que celle donnée par le décalage thermique. En effet, le signe de la glaire précède d’au plus 24 heures le moment réel de l’ovulation alors que la température augmente lorsque l’ovulation est déjà passée, parfois même 48 heures après. C’est pourquoi, la température a un intérêt limité : elle permet à la femme de voir qu’elle a ovulé mais elle ne permet pas au couple une union fécondante puisque l’ovule est déjà mort lorsque la température décale.