Non. Contrairement à ce qui peut être écrit par des personnes qui ne connaissent pas la méthode Billings, la glaire cervicale n’est pas assimilable à une "perte blanche" et ne doit en aucun cas être confondue avec ce type de perte. La glaire cervicale est une substance sécrétée par le col de l’utérus. Comme l’ont montré de nombreuses études médicales, la présence de cette substance est un "maillon essentiel" de la fécondité, au point que, à contrario, son absence est souvent impliquée dans de nombreux cas de stérilité. Les rôles irremplaçables de la glaire sont :

  • de protéger les spermatozoïdes contre les conditions hostiles du vagin
  • de condamner la cavité utérine en dehors de la période ovulatoire
  • de fournir un appoint énergétique aux spermatozoïdes.